Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 05:17

2 Décembre

 

Après une mauvaise nuit sur des matelas tout fins posés sur des lattes de bambous, nous sommes prêts dès 8h pour être sûrs de ne pas louper notre transport jusqu’à Phongsaly.

 

Au final, ça ne sera pas un bus comme prévu à 9h mais un camion comme ceux de l’armée (avec des bancs à l’arrière et une bâche pour faire office de toit) dont on vous a parlé en Birmanie (ici c’est un « Sawngthaew » … nom totalement imprononçable) à 10h…mais au point où on en est, l’essentiel c’est d’arriver !

 

Après une heure sur une route boueuse à flanc de montagne on nous laisse à une des « gares routières » de Phongsaly…il ne reste plus qu’à marcher encore 30 minutes pour arriver à la ville…

 

On aura finalement mis 20 heures (dont 19 d’attente) pour faire 21 km…

 

040 Phongsaly

 

Phongsaly, capitale de la province la plus au nord du pays, n’est pourtant qu’une petite ville de 6 000 habitants !

 

Le centre de la ville est un petit dédale de quelques rues pavées cahoteuses et tortueuses. Elle regroupe quelques maisons anciennes plutôt jolies et le quartier semble surtout habité par des descendants d’immigrants chinois.

 

035 Phongsaly

 

D’ailleurs, lors de notre traversée du village jusqu’à l’auberge nous remarquons de nombreux drapeaux Lao et communistes aux fenêtres.

Le drapeau Lao s’explique par la fête nationale qui a lieu le lendemain et le drapeau communiste, plus présent ici qu’ailleurs, s’explique pour deux raisons :

- le pays est toujours communiste, soutenu par le grand frère chinois. Comme lui, il a un parti unique et un dirigeant pas vraiment élu démocratiquement…

- cette région a été, pendant la guerre du Viêt Nam, très favorable aux communistes…ce qui a laissé quelques traces…

 

036 Phongsaly

 

 A part le centre-ville assez joli, le reste de la ville est moderne, et sans autre intérêt.  Là vous vous demandez pourquoi on s’est donné tant de peine pour venir jusqu’ici ?!?...

 

Pour faire un trek bien sûr !!

 

Toutes ces belles montagnes, toutes ces forêts, et toutes les ethnies vivant dans des zones reculées sont autant de raison de venir explorer le nord du pays !

 

041 Phongsaly

 

Nous avons donc passé ce dimanche après-midi à comparer les offres proposées par une agence commerciale et l’office du tourisme.

 

Finalement, nous choisirons l’offre faite par l’office du tourisme car celui-ci propose un tourisme plus responsable. En effet, ses tours contribuent à financer le développement des communautés visités, avec 25% environ de ce que nous payons qui va aux villageois.

Dans l’office nous rencontrons un couple de jeunes australiens qui se joindra à nous, de même qu’un néerlandais voyageant seul… Nous finirons à six !

 

A l’origine nous aurions aimé faire une rando de trois jours. Malheureusement, comme c’est la fête nationale, aucun guide n’est disponible pour si longtemps (comprenez : ils veulent rester à la maison faire la fête…)

 

 

Dans la soirée, nous irons donc, nous aussi, voir comment le village « fait la fête ». 

 

038 Phongsaly

039 Phongsaly

 

037 Phongsaly

 

Pour cette occasion, le terrain de foot est transformé en « fête foraine » avec deux jeux pour enfants, des stands de nourriture, des stands de jeux de hasard, et un petit marché.

 

 

 

 

 

 

 

Assez peu de gens sont là en fait, l’ambiance est très calme… apparemment, la fête est plus l’occasion de boire en famille ou entre amis…

 

 

 

 

 

De notre côté, nous finirons dans l'un des deux restaurants chinois de la ville. Les deux proposent exactement la même chose, avec la même présentation : au centre de la table, un plateau de verre tournant. Les plats, à partager, sont posés dessus et les convives font tourner le plateau pour accéder au plat qui les intéresse. Le principe même de commander plusieurs plats que tout le monde partage est très répendu partout en Asie d'ailleurs.

 

 

Lors de notre deuxième soirée à Phongsaly (lors du retour du trek en fait), nous avons grimpé au sommet du Phu Fa (signifiant « Mont du Ciel ») culminant à 1 625m (la ville est à 1 400 m), qui permet de profiter d’une vue imprenable sur les montagnes alentours.

 

042 Phongsaly

043 Phongsaly

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous voulions être au sommet pour admirer le coucher du soleil mais on s’est fait prendre de vitesse, et nous ne pourrons qu’admirer les magnifiques couleurs du ciel avant le crépuscule.

 

044 Phongsaly

045 Phongsaly

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alexetnatautourdumonde - dans Laos
commenter cet article

commentaires

Nadine 25/02/2013 11:40

20 heures pour 21 kilomètres ! cela permet de se rappeller que sans nos moyens de transports modernes, on est bien petit face à l 'étendue de la terre .