Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 11:48

27 Mai

 

C'est notre deuxième week-end à Quetzaltenango et on est bien décidé à ne pas passer celui-ci au lit, comme le dernier pour cause de maladie !

L'école de Natalie, qui est aussi agence de voyages, propose de nous ammerner au sommet d'un volcan qui domine Xela : Le volcan Santa Maria.

175 Quetzaltenango

Le Santa Maria, c'est lui

 

Nous ne pouvons pas refuser une telle offre, et, du coup, nous sommes super-prêts, malgré la pluie matinale  dimanche matin à 5heures pour partir à l'ascension de ce volcan de 3772m ! (une fois n'est pas coutume...la pluie est supposée tomber uniquement les après-midi en cette saison aujourd'hui elle est tombé une bonne partie de la nuit et jusqu'à notre réveil au petit matin...)

Après 30 minutes de voiture, nous sommes au point de départ de l'ascension. Nous sommes accompagnés par 3 profs américains qui enseignent dans la capitale et un guide guatémalthèque.

Devant nous, les 1000 m de dénivelé, et les 3 à 4 heures de montée nous attendent.

 

DSC02137

 

Heureusement la pluie c'est arrêtée et dès le départ, la pente est raide et notre condition physique médiocre ajoutée aux effets de l'altitude se font sentir ! On a le souffle court et on est bien derrière nos compagnons ! Comme on dit ici "poco a poco", on avance...

 DSC02140

 

On est globalement contents de sortir de Xela et de voir de la verdure, des forêts et de faire du sport....mais du côté vue, on ne sera pas franchement bien servis : l'ensemble de l'ascension se fera dans le brouillard.

 

DSC02142

 

 

DSC02154

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La forêt ici est très humide (peut-être que la pluie de la nuit a aidé mais quand même) par contre, du fait de l'altitude, elle n'est pas à propement parler tropicale. La végétation est nettement moins luxuriante et a plus des allures de forêt tempérée (mais on a quand même aperçu un colibri...). Ils appellent ce genre de forêts des "forêts de nuages" qui abritent le célèbre Quetzal (oiseau emblème de notre ville et qui donne son nom à la monnaie locale). De cet oiseau mythique, sacré pour les Mayas, nous n'aurons pu entendre que le chant...

DSCF5034

 

DSC02146

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans parler du sommet (atteint en 3h30), depuis lequel on devait voir le volcan actif Santaguito (volcan qui crache de la fumée toutes les 30 minutes) et les alentours jusqu'au Pacifique !! 

Nous, nous aurons droit à ceci :

 

DSCF5032 

Après une trentaine de minutes à admirer ce "superbe paysage" (et un bon casse-croute), nous entamons la descente, toujours dans la brume. Le mieux que nous aurons pu voir est un petit bout de Xela qui est apparu pendant quelques secondes avant que le brouillard ne se referme.

 

DSC02151

 

A mi-chemin environ nous entendons des cris s'élever de la montagne...on sait bien que les fantômes n'existent pas mais les cris dans la brume, au milieu d'une forêt ça donne une ambiance un peu mystique-magique à l'ensemble.

 

DSCF5033

 

 

On finira bien sûr par découvrir l'origine du bruit : ce sont des femmes se lamentant !! Elles crient et pleurent accroupies dans le chemin, face à la roche !

 

DSCF5037

Et ce n'est pas le seul groupe que l'on croisera de la sorte !

 

A plusieurs endroits il y a des petits groupes de gens assis dans la montagne à faire des incantations.

On croise aussi beaucoup de groupes de guatémalthèques gravissant la montagne. Mais eux, contrairement à nous, ne semblent pas équipés pour la rando : sandales ou bottes en plastiques, ils essaient de grimper avec de gros fardeaux sur le dos qui les plient en deux!

 

Notre guide nous explique que cette montagne était un lieu sacré pour les Mayas (comme beaucoup de volcans...) et que beaucoup de Guatemaltèques viennent encore pour y faire des orations ou organiser des cérémonies.

 

 

Au passage, notre guide nous explique (et nous commencions aussi à nous en rendre compte...) que pendant la colonisation les prêtres catholiques sont arrivés pour convertir la population à "la vraie religion". Mais pour améliorer l'assimilation par la population, ils laisserèrent les Mayas pratiquer leur culte tout en essayant de le mélanger avec les cérémonies chrétiennes et en appuyant sur tous les points communs (par exemple la croix très présente dans les 2 croyances).

De cette époque, résulte un synchrétisme (mélange de religions, un peu comme au Brésil cf article sur Salvador) encore très présent aujourd'hui et qui a encore été accentué pendant la guerre civile des années 80-90 où les populations Maya étaient la cible principale des militaires et étaient obligés de cacher leur croyance. Il est rigolo de voir aujourd'hui à quel point ces 2 religions se sont imbriquées. Par exemple, il est courant au mileu d'une discussion sur la religion Maya d'entendre parler de Jésus au milieu des Dieux Maya !! 

Par contre, une nouvelle tendance est en train de rompre cet équilibre : les Evangélistes (une branche du protestantisme) sont en train de gagner très vite en popularité dans le pays. Et eux par contre, sont beaucoup moins permissifs et imposent un rejet complet des traditions Mayas...

 

 DSCF5047

 

Malgré le brouillard, cette ascension aura été bien agréable et restera dans nos souvenirs comme étant notre première excursion du Guatemala. Nos mollets en garderont un moins bon souvenir, et maudiront les hauts trottoirs de Xela pendant au moins 3 jours !

 

DSC02171-copie-1

Partager cet article

Repost 0
Published by alexetnatautourdumonde - dans Guatemala
commenter cet article

commentaires

Edouardo 24/06/2012 14:56

Faut-il voir un lien entre le Quetzal et Quetzalcóatl ("le serpent à plume, divinités aztèques censé avoir créé le monde en versant son sang…" enfin c'est ce qu'on a m'a dit).

alexetnatautourdumonde 24/06/2012 18:53



Quetzal signifie "oiseau au plumage magnifique" dans je ne sais quel langue indienne...


et peut-etre (ca c'est juste mon hypothese...) que les plumes du Quetzalcoatl sont des plumes de Quetzal...