Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 10:23

16 Mai

Ce matin, on nous a dit que le taxi-brousse était prévu pour 7h, mais, comme d'habitude on n'y croit pas et nous nous mettons tranquillement en route à 7h (il y a moins de 10 minutes de marche jusqu'à l'arrêt de taxi-brousse)....et, surprise, le taxi-brousse nous attendait !!

En plus, c'est un grand "Sprinter" avec un siège par personne et de la place pour étaler ses jambes ; un vrai luxe !! (que nous ne retrouverons jamais d'ailleurs...)

De l'Isalo à Tuléar

Seul bémol : la musique est un peu (trop) forte ; donc il a fallu improviser des boules-quiès !!

A la sortie de l'Isalo le paysage est fait d'herbes hautes desséchées (type savane africaine) parsemées de quelques palmiers

De l'Isalo à TuléarDe l'Isalo à Tuléar
De l'Isalo à Tuléar

Nous traversons ici les terres des Barras,dont l'élevage de zébus est la principale activité. Pour eux le vol de zébus est une tradition...qui a malheureusement dévié...

De l'Isalo à Tuléar

Cette route, au sud de l'Isalo est aussi la route des chercheurs de pierres précieuses, notamment le saphir. Madagascar est le principal producteur de saphirs roses au monde. Les gisement ont été (re)découverts (ils sont connus depuis le 17 ème siècle) seulement dans les années 90 suite à une grande sécheresse.

Encore aujourd'hui l'exploitation minière est très rudimentaire : les chercheurs creusent des trous de la largeur d'un homme et parfois profonds d'une trentaine de mètres (!) ! Ces trous sont construits les uns à côté des autres pour en extraire le gravier gemminifère qui sera ensuite trié à la surface.

Là où cela devient assez dangereux c'est qu'à un moment, les chercheurs cessent de creuser à la vertical et se mettent à creuser à l'horizontal, formant ainsi un véritable gruyère qui peut s'effondrer n'importe quand !

Cette ruée vers l'or en a rendu riches quelques-uns ...

Cette ruée vers l'or en a rendu riches quelques-uns ...

De l'Isalo à Tuléar

...mais dans son ensemble cette ville d'Ilakaka a plutôt des allures de far west...

Le gouvernement ayant interdit l'exportation de pierres d'Ilakaka en 2008, le commerce des pierres est devenu encore plus difficile. Déjà que ce petit village agricole avait vu exploser sa population sans que les infrastructures ne suivent vraiment...

De l'Isalo à Tuléar

Aujourd'hui, il y a quelques autres villages plus au sud d'Ilakaka qui sont aussi des chercheurs de saphirs, ce qui a permis de désengorger un peu la ville. Mais toutes donnent une sensation de bout du monde de plus en plus pauvre...

... de plus en plus pauvre ça sera d'ailleurs le principal ressenti de tout ce trajet... Le grand sud est la partie la plus aride et la plus pauvre de l'île et nous commençons à nous en rendre compte...

De l'Isalo à Tuléar

Nous croisons aussi en chemin une fabrication quasi industrielle de "tocagas", l'alcool à base de fruits fermentés et de sucre de canne local.

Dans chacun des bidons il y avait des fruits qui fermentaient !

Partager cet article

Repost 0
Published by alexetnatautourdumonde - dans Madagascar
commenter cet article

commentaires