Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 14:52

La ville de Majunga offre un visage complètement différent de Madagascar. Tana et son ambiance anxiogène sont bien loin… Ici, pas de stress, pas d’insécurité, les femmes et les enfants sortent et se promènent dans la rue aussi bien de jour que de nuit…

Majunga

La ville vit au rythme des 3 000 pousse-pousse qui sillonnent la ville…

MajungaMajunga
Majunga

Une vie qui s’écoule tranquillement… sous 40° à l’ombre !!!

Majunga
Majunga

Par les mystères de la météorologie malgache, le pays est coupé en 3. Au centre (Tana), les montagnes et la fraicheur ; à l’est, les pluies diluviennes et les cyclones ; à l’ouest, le soleil et la chaleur.

Le rythme de la ville s’adapte alors au climat,

Les gens se lèvent tôt, très tôt ! A 7h30 du matin, l’activité de la ville bat déjà son plein…

Majunga

Entre midi et 15h, les Heures Chaudes, la ville semble se vider de ses occupants. Les seules personnes que l’on voit dehors cherchent le moindre coin d’ombre pour se reposer.

C’est l’heure de la sieste…

Majunga
Majunga

Enfin presque tout le monde fait la sieste. A cette heure où même marcher peut devenir pénible, des jeunes jouent au football !! Pieds nus sur la terre battue ils courent en tous sens après le ballon…

Majunga

Je suis vraiment impressionné chaque fois que je les vois… je ne conçois même pas que cela soit possible…

C’est seulement vers 17h30 que la ville reprend vie. Les gens sortent du travail et se retrouvent sur la promenade le long du canal du Mozambique pour profiter de la fraicheur de la soirée…

Majunga

« Le bord », comme tout le monde ici l’appelle affectueusement, est l’un des centres importants de la vie de Majunga.

Majunga

A une de ses extrémités se dresse d’ailleurs le symbole de la ville : un baobab vieux de 700 ans et qui a une circonférence de 14 m !!

Majunga

Pas très haut, il est moins impressionnant que je l’imaginais mais quand on regarde plus en détail son tronc ou ses branches (de la taille d’un tronc d’arbre !), on se rend vite compte qu’il n’est quand même pas anodin…

Le baobab marque d’ailleurs la limite entre le « bord », populaire, et la « corniche », beaucoup plus huppée qui profite de la vue sur la mer et sur la ville. C’est d’ailleurs là que tous les vahza (blancs) qui habitent ici ont construit leurs maisons.

Majunga

Mais si le bord est si populaire, c’est parce que tous les soirs des centaines de personnes se pressent dans les petits stands qui bordent la rue pour déguster l’autre symbole de la ville : les brochettes de zébu !!

Majunga

Ces fines brochettes cuites au feu de bois (au charbon pour être précis) se commandent par dizaines et se partagent entre amis ou en famille. Une véritable institution de Majunga !

Pour continuer la visite, direction le port bien sûr, situé à l’embouchure de la Betsiboka, la rivière qui se jette dans la mer au niveau de la ville.

Majunga

Pendant longtemps, les boutres (bateaux à voile à la coque en bois) amarrés ici étaient l’unique source de ravitaillement de Majunga. Les bateaux vendaient la production locale à Diego Suarez (à la pointe nord de Mada) ou Morondave (plus au Sud). Sans doute même que certains allaient jusqu’à Tamatave sur la côte Est…

Majunga

Ces dernières années, avec la création d’un port moderne et l’amélioration de la route vers Tana, les boutres sont plutôt délaissés mais tous les jours une bonne dizaine de boutres sont encore chargés et déchargés.

Chose surprenante, il n’y a pas de port de pêche à Majunga. Il y a bien de nombreuses barques de pêcheurs…

Majunga

… mais chacun semble se débrouiller pour amarrer leurs bateaux : directement sur la plage pour ceux qui habitent dans cette partie de la ville ou sinon plus en amont sur la rivière, près des quartiers pauvres…

Ça se saurait si les marins vivaient dans les quartiers riches….

Mais pour finir ce petit tour de la ville, retour sur le Bord. Il est 17h30, c’est le moment magique du coucher du soleil.

Majunga
MajungaMajunga
Majunga
Majunga

Voilà, on vient de faire le tour touristique de la ville, vous voyez maintenant un peu à quoi ressemble la ville où je vais rester ces 2 prochains mois…

Allez, je vous laisse, je vais aller manger quelques brochettes de zébus…

Partager cet article

Repost 0
Published by alexetnatautourdumonde - dans Madagascar
commenter cet article

commentaires

Nadine 19/05/2013 08:30

Superbes tes photos , qui nous donnent un bon aperçu de la ville et nous laisse imaginer l'ambiance . Mais si j'ai bien compris la fraîcheur du soir avec ses 30 ° est toute relative !
A ton retour en France , prépares-toi à un choc thermique , en ce moment le thermomètre affiche péniblement 8° le matin !